Plan Recherche et développement Amiante

Appel à manifestation d’intérêt 2

publié le 28 janvier 2019

Améliorer la gestion des opérations de travaux et des interventions en présence d’amiante

Cet Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) répondait à l’axe 2 du Plan Recherche et Développement Amiante (PRDA). L’objet de cet AMI était de permettre à l’Etat de recenser de manière précise les méthodes, solutions et dispositifs innovants, déjà développés ou à un stade avancé de développement, présents ou non sur le marché, et qui pouvaient répondre pour tout ou partie aux objectifs suivants :

Sous-axe 2.1 – Développer les techniques de désamiantage sur site (robotisation, tout dispositif technique permettant de diminuer le niveau d’empoussièrement pendant les chantiers, solutions innovantes de confinement, d’inertage des déchets directement sur site, etc.)

• Réduire les coûts et les délais des chantiers de désamiantage
• Limiter l’exposition des travailleurs et des populations
• Assurer une bonne protection de la population générale
• Améliorer les conditions de travail des salariés
• Limiter le niveau d’empoussièrement lors des interventions
• Prendre en compte les spécificités des travaux devant s’effectuer en milieu occupé et des travaux sur les immeubles vides
• Développer, tester et fiabiliser des technologies et procédés techniques innovants permettant d’éloigner, voire d’isoler, les surfaces à traiter des travailleurs, et donc de limiter les expositions (par exemple robots, exosquelettes, caissons à manches, caissons hypobares, hydrojets, etc.), pour faciliter les interventions en milieu occupé
• Développer des méthodes pour rendre inerte in situ les matériaux amiantés (par exemple des solutions de neutralisation des fibres directement sur le chantier par vitrification ou application de résines synthétiques de synthèse
• Assurer des processus reproductibles et appréhendables par le plus grand nombre d’entreprises
• Pour les solutions de type encapsulage ou recouvrement, évaluer les conséquences en termes de coûts (travaux complémentaires, augmentation de la quantité de déchets, etc.) des solutions proposées dans les décennies à venir lorsque les matériaux et produits contenant de l’amiante devront être retirés

Sous-axe 2.2 – Développer des techniques, lors de travaux et interventions en présence d’amiante, permettant de limiter ou de supprimer l’émission des fibres d’amiante

• Limiter l’exposition des travailleurs et des occupants
• Assurer une bonne protection de la population générale
• Améliorer les conditions de travail des salariés
• Limiter le niveau d’empoussièrement lors des interventions
• Faciliter les interventions sur les matériaux amiantés
• Concevoir les modes opératoires ou les procédés techniques les plus adaptés et les moins émissifs en tenant compte, notamment, des contraintes et des spécificités liées aux intervention en sites occupés. Ces modes opératoires pourront concerner des interventions en milieu intérieur comme en milieu extérieur
• Développer des technologies ou des techniques innovantes d’interventions sur matériaux amiantés avec la prise en compte de la contrainte d’un milieu habité
• Proposer des modes opératoires permettant de coupler les interventions de désamiantage et de pose de protections thermiques pour les façades extérieures
• Evaluer les procédés innovants dans des chantiers pilotes afin de valider la pertinence des modes opératoires, des techniques et des appareillages employés, en visant un objectif ambitieux de limitation de l’émission de fibres d’amiante
• Evaluer la fiabilité des technologies et procédés techniques innovants (caissons à manches, caissons hypobares, alternatives aux percements et retrait de faïences murales par utilisation de techniques spécifiques, etc.)
• Assurer des processus reproductibles et appréhendables par le plus grand nombre d’entreprises
• Réduire les coûts et les délais des travaux de maintenance et de réhabilitation en milieu amianté

Sous-axe 2.3 – Développer des procédures et des techniques innovantes de traitement de l’amiante après différents types de sinistres (incendies, dégâts des eaux, explosions, tempêtes, grêle, vols, effractions, etc.)

• Définir les principaux sinistres
• Définir les mesures conservatoires en particulier en tenant compte des prescriptions réglementaires imposés par le second alinéa de l’Article R.4412-137 du Code du Travail
• Contenir le risque
• Limiter l’exposition des travailleurs et de la population générale
• Travailler sur les méthodes de dépollution de l’amiante du site concerné, suivant les différents types de sinistres
• Rédiger des méthodes, des procédures et des modes opératoires pour gérer, suivre et réparer les différents types de sinistres
• Réduire les coûts et les délais de remise en état

Sous-axe 2.4 – Améliorer la performance des Equipements de Protection Individuelle (EPI) dont les Appareils de Protection Respiratoire (APR)

• Améliorer la fiabilité des EPI pour assurer une meilleure protection des travailleurs
• Evaluer les performances des EPI pour assurer une meilleure protection des travailleurs
• Miniaturiser et alléger les EPI pour diminuer l’encombrement, diminuer la pénibilité, augmenter la solidité et améliorer le confort des travailleurs
• Développer un EPI à adduction d’air avec cassette intérieure ergonomique pour prises de mesures de l’air inhalé et étudier les conditions de sa généralisation à terme sur les chantiers
• Développer des EPI dont la mise en place et la dépose peuvent être réalisées par une seule personne
• Réduire les coûts et les déchets
• Développer des EPI nettoyables et décontaminables
• Optimiser les moyens de décontamination et leur mise en place selon la configuration des chantiers

Sous-axe 2.5 – Améliorer la mesure d’exposition des travailleurs afin d’assurer une meilleure protection des travailleurs

• Améliorer la fiabilité et la miniaturisation des dispositifs de mesure d’exposition passifs
• Mesurer l’exposition des travailleurs en temps réel pendant les chantiers en présence de matériaux contenant de l’amiante
• Mesurer l’exposition cumulée des travailleurs et estimer leur exposition globale lors de chantiers
• Développer des outils permettant d’éviter le cumul des mesures d’empoussièrement

Sous-axe 2.6 – Améliorer les techniques d’encapsulage et de recouvrement en développant de nouveaux produits (colles, matériaux de recouvrement)

• Sécuriser les travailleurs
• Protéger les travailleurs et les occupants
• Harmoniser les pratiques d’encapsulage et de recouvrement
• Capitaliser les méthodes de pose de matériels non émissives
• Développer de nouvelles techniques de pose non émissives
• Développer des nouveaux produits et matériaux pour encapsuler/recouvrir
• Réduire les coûts et les délais des interventions d’encapsulage/recouvrement
• Augmenter la durée de vie des encapsulages et des recouvrements
• Evaluer l’efficacité des techniques d’encapsulage et de recouvrement, notamment les plus courantes (recouvrement de peinture, ragréage, pose d’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE, etc.)
• Permettre la traçabilité des interventions menées
• Prendre en compte les modalités de retrait à termes des matériaux qui auront été encapsulés
• Prendre en compte les modalités de surveillance de l’état de conservation des matériaux encapsulés

prda ami 02 (format pdf - 556.2 ko - 28/01/2019)